HYPNOSE

Hypnose Éricksonienne et nouvelle hypnose

Hypnose chez les enfants

Beaucoup de pédopsychiatres recommandent l’hypnose pour les enfants et les adolescents. Les jeunes sont très réceptifs au changement. Les séances sont courtes (30 mn environ) et très ludiques. On peut traiter toutes les formes de phobies, de peurs, anxiétés, hyperactivités, eunorésies, etc…

Origine

L’hypnose provient du grec “hypnos”, qui signifie sommeil. Cette technique désigne un état modifié de conscience ainsi que les pratiques destinées à créer cet état. Cet état, proche du sommeil ou de la méditation, permet à l’individu d’approcher son inconscient.
L’hypnose a été reconnue en France en 1992 par l’Inserm suite à une conférence du Dr Bongartz au sujet de ses mécanismes et ses effets. En 2001, la première formation universitaire consacrée à l’hypnose a ouvert ses portes grace à l’impulsion du Dr Jean-Marc Benhaiem à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Principe

Lorsqu’un patient entre en état d’hypnose, il a une perception des choses plus large qu’à l’accoutumée, avec un certain recul. La sensorialité du patient augmente, il peut ensuite se confronter plus facilement à ses propres problèmes et les résoudre, comme par exemple modifier un comportement qui ne lui convient plus ou calmer une peur.
Ce lâcher-prise permet d’améliorer les actions sur l’esprit et le corps, les réactions émotionnelles et le traitement de l’information. Ce travail psychologique est facilité car il est réalisé à un niveau inconscient. La partie consciente est mise en sommeil.
L’efficacité de l’hypnose est souvent remise en question : tout le monde est-il réellement réceptif à l’hypnose ?

La réponse est oui : c’est au praticien à trouver l’approche qui correspond à chacun.

Nouvelle hypnose

La Nouvelle Hypnose permet d’accompagner les patients avec certaines des techniques d’Erickson, d’une manière plus modernisée et adoucie : prenant en compte les émotions, plus symbolique, métaphorique, technique, parfois aussi axée sur le développement personnel.

Un concentré de ce que recherchent les personnes en thérapie actuellement.

Les difficultés qui pourraient vous orienter vers l’hypnose

Phobies de toutes sortes

Stress et mal-être

Infertilité

Énurésie

Boulimie, anorexie

Toxicomanie

Tabagisme

Maladies de la peau : Névrodermite, psoriasis, verrues, acné, zona, eczéma

Anxiété, crises de panique

Frigidité, anorgasmie

Impuissance

Excès de poids

Éjaculation précoce

Alcoolisme

Prise de décision importante

Entrainement à la concentration, à la performance (sport, études, examens)

Accidents, décès, divorces

Troubles obsessionnels

Tocs, tics

problèmes de croissance

Procrastination

Manque de confiance en soi

Dilemne

Réorientation professionnelle ou personnelle

"Ne laisse jamais un faux pas mettre fin à ton voyage."